Adrien Nil

Adrien Nil

Le blog de Vertron, avec des tas de trucs dessinés.

scénarios navrants 1

Publié par Adrien Nil sur 11 Novembre 2011, 22:43pm

Bof, bof. Mon fils m'a dit que la chute était prévisible. Je le mets quand même parce que ça me fait rire. Tant pis, je me rattraperai la prochaine fois.

 

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Commenter cet article

Zordar 21/12/2011 12:21

Ça commence fort cette nouvelle série !

Helly 13/11/2011 13:26


C'est pas grave, il l'inventa quand même !


Adrien Nil 13/11/2011 22:17



Tout à fait. Le temps ne fait rien à l'affaire !



Kirin 12/11/2011 18:24


Arf, je m'y attendais aussi mais ca m'a fait bien rire :)


Adrien Nil 13/11/2011 22:17



Rho, comment voulez-vous ensuite que j'ose présenter quelque chose de différent  ? Donc je vous préviens, les strips suivants seront mauvais.


 



Maidy 12/11/2011 13:22


Excellent ! ^^


Adrien Nil 13/11/2011 22:15



Mais non mais non, vraiment pas .



Enkanel 12/11/2011 11:15


Je l'ai un peu sentie venir la chute en effet, mais c'est très drôle quand même ^^


Adrien Nil 13/11/2011 22:19



Zut alors, si mes strips ratés plaisent, il y a toutes les chances pour que les suivants déçoivent. Dur de ne rien y comprendre... Mais merci pour vos
encouragements...



dba 12/11/2011 10:22


Prévisible la chute ? Bah oui, c'est ce qu'on appelle une fin un peu téléphonée :D
Mais ne connaissez-vous donc pas l'une des grandes recettes scénaristiques ? Toujours donner une petite longueur d'avance au lecteur, de sorte qu'il puisse un peu anticiper et se sentir complice de
l'auteur. C'est encore plus vrai en comédie. Bien souvent savoir exactement ce qui va se passer augmente le plaisir. Notamment dans le cas des "ironies dramatiques". C'est-à-dire les situations où
un personnage ignore quelque chose que nous, lecteurs, savons. Du coups nous savourons à l'avance ce qui va se passer et nous régalons quand ça arrive. C'est une sorte de transfert : la surprise
n'est pas directement vécue par le lecteur, mais par le protagoniste qui, lui, n'a rien vu venir. De cette manière nous pouvons rire encore plus tranquillement grâce à cette petite supériorité que
nous avons sur la situation, par rapport au personnage. Toute la difficulté dans cette approche est de trouver la bonne longueur d'avance. Si elle est trop longue, l'effet s'épuise. Là,
typiquement, à la 3ème case nous nous doutons fortement de ce qui va survenir et nous régalons quand ça se confirme. De la bonne vieille poilade quoi ! Encore, encore ! :D


Adrien Nil 13/11/2011 22:15



Analyse à laquelle je souscris amplement, en vous remerciant au passage de la développer si brillamment. La meilleure illustration de ce principe se trouve selon moi
dans les films de Laurel et Hardy, au cours desquels ces deux malhabiles s'évertuent à faire précisément les énormités auxquelles on s'attend, en se disant à chaque minute ... c'est énorme ... ça
va produire tel effet. !... Effet qui se produit effectivement, à notre plus grande joie. Finalement, c'est peut-etre l'humour des clowns, tout simplement. Rhooo, vous m'emmenez dans des analyses
bien inutiles !


 


 



Black Bird 12/11/2011 10:12


Le fait de dire que la chute était prévisible nous fait chercher la chute. Et du coup, on est tout de même surpris par la chute.


Adrien Nil 13/11/2011 22:10



Remarque très pertinente. Et le fait de penser que ce strip n'attirerait aucun commentaire ...heu... produit le même effet surprenant, opposé aux prévisions. Allez
comprendre !



Poupoute 12/11/2011 09:08


^^ eh oui on oublit toujours le malheureux Elisha Gray qui fut le second inventeur de téléphone et qui fut donc le premier à pouvoir décrocher et répondre à Bell que son engin fonctionnait


Adrien Nil 13/11/2011 22:08



C'est vrai que Graham Bell avec un téléphone tout seul aurait eu l'air particulièrement stupide ! ^^



father_kojak 12/11/2011 01:52


Chute réussie ^^


Adrien Nil 13/11/2011 22:08



Ah ben tant mieux tiens. ( parce que je n'en étais vraiment pas sûr)



Nicolas 12/11/2011 01:33


C'est vrai que c'est Alexis, pas Gotlib, que je sentais dans ton dessin... Peu importe. J'aime !
La fin, en effet, était un peu téléphonée, cela dit ce n'est pas un trop gros problème et n'empêche d'apprécier ni le contexte ni la qualité du reste. Je ne saurais pas faire mieux. Merci !


Adrien Nil 13/11/2011 22:07



Beaucoup de personnes confondent les talents d'Alexis et Gotlib, à cause de la série " Cinémastock" ( géniale) , mais autant Gotlib incarne le talent du récit
déjanté, autant Alexis c'était le dessin suprèmement élégant.Très peu de faute de goût chez Alexis... chez Gotlib, il y a eu des périodes plus ou moins inspirées.


De toutes façons, ce n'est pas avec nos petits bras qu'on va secouer des statues pareilles.



arthur 12/11/2011 01:29


HAHA j'ai rigolé !!! bravo

et encore une fois, le dessin tabasse !!! on voit ton influence alexis :)


Adrien Nil 13/11/2011 22:04



Wow ! que de commentaires !... je ne m'attendais vraiment pas à autant de réactions pour un strip un peu attendu... bon ben falloir répondre... Merci Arthur : très
bien vu l'influence Alexis. C'était mon premier maître en matière de BD , avant que je m'aperçoive que lui-même devait énormément à Jack Davis... qui lui-même...etc.. Non sérieusement, Alexis
était un des plus grands, même s'il n'a pas eu le temps de faire LE grand truc qui l'aurait rendu visible.



Zol 12/11/2011 00:01


Ah non, j'adore ! :D Je ne m'attendais pas à la chute... J'ai bien ri !


Adrien Nil 12/11/2011 00:14



Ah ben tant mieux ! Merci Zol ... parce que la suite sera bien pire !