Adrien Nil

Adrien Nil

Le blog de Vertron, avec des tas de trucs dessinés.

Fin de Parthie 12

Publié par Adrien Nil sur 21 Septembre 2012, 13:47pm

Résumé : Au roi de Babylone qui lui demandait ce qu'il pouvait faire pour eux, Nelsia vientt de répondre qu'elle prendrait bien un bain. Quelle idée ! C'est bien avec des idées aussi excentriques que les ennuis arrivent, tiens. 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com  Suite

Commenter cet article

Riff 17/03/2013 23:08

les deux petits vieux qui se rincent l'oeil pendant que Nelsia se rince le corps, ça me rappelle un tableau de la grande époque flamande... mais j'ai plus le titre en tête...

Zol 10/10/2012 11:26

*vient de lire les deux commentaires*

Pas toujours évident de savoir la bonne attitude à adopter !

Et oui, Nelsia est une "sans-gêne" comme on la considérerait de nos jours (à tort). Et je me sens plus proche d'elle que de Nils :D

Adrien Nil 13/10/2012 22:59



Bah, en tout cas, Nelsia prend les choses comme elles lui arrivent, sans se poser de questions... c'est souvent la meilleure attitude, non ?



Gipo 21/09/2012 19:33

Où l'on retrouve le caractère bien "trempé" de la Miss... Pas de chichis ni de faux-semblants : "j'ai envie, là, tout de suite, on me traite de princesse ? Hé bien je joue le jeu et j'en profite
pleinement".

Issu d'un milieu populaire et de la génération "self-service" (supermarchés, cafétérias, stations-services, voire internet...), j'ai toujours du mal lorsqu'on me sert avec déférence, ne serait-ce
que dans un commerce ou un restaurant (ou hôtels, centres de vacances, etc...). On se moque même de moi lorsque je ramène mon verre vide au comptoir du bar ^^ ! Mais c'est plus fort que moi, je
n'aime pas ce décalage affiché de niveaux social (même si je sais que ces humains sont bien plus commerçants, parfois fortunés, que serviteurs et que sans eux, on perd la moitié du CA). Ça me
gêne.
Nelsia, elle, n'a pas ce défaut. Peut-être suis-je plus proche de Nil ?

Adrien Nil 22/09/2012 00:25



Merci pour ce long commentaire ! Oui Nelsia réagit de manière spontanée. A noter qu'il  s'agit de servantes et non d'esclaves ( je ne sais pas s'il en existait
dans la Babylone du IIIe siècle?).


Vos réflexions me font penser à cette anecdote ( sur laquelle je n'ai aucune opinion tranchée); une amie, amenée à vivre dans un pays lointain se faisait très mal
voir de la population locale parce qu'elle faisait elle-même son ménage, sa lessive etc... Les gens du cru considéraient que c'était scandaleux car elle privait ainsi quelqu'un d'un emploi local.
Elle qui pensait bien faire, a vite compris qu'il était indispensable d'avoir des employés "locaux" pour tenir sa maison sous peine d'être jugée comme profondément égoïste. Comme quoi il n'y a
pas de "bonne" solution !