Adrien Nil

Adrien Nil

Le blog de Vertron, avec des tas de trucs dessinés.

Face au neant 4

Publié par Adrien Nil sur 19 Mars 2008, 18:57pm

Catégories : #Face au Neant

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Commenter cet article

Grand Maitre Fred, Jedi des Mots :0029: 20/03/2008 15:22

Adrien,
Profites-en pour laver, vous puez !
Bonne douche et tant pis pour le baiser

Adrien Nil 20/03/2008 18:49



"Profites-en pour laver", c'est français ça ?



Keribus 20/03/2008 12:39

Rien de tel qu'une bonne douche pour se remettre les idées en place. Ceci dit Nelsia devrait peut-être se déshabiller pour en profiter pleinement, non? moi j'dis.

Adrien Nil 20/03/2008 18:45



Ca devient lassant. Si c'est ce qui vous intéresse , il y a d'autres sites sur internet pour ça.



Riff 20/03/2008 11:52

je rapelle à mes chers co-lecteurs qu'à la base, Adrien et Nelsia était suspendu au dessus d'une chute d'eau!

Adrien Nil 20/03/2008 18:48



Ce n'était pas exactement une chute d'eau : plutôt un gouffre d'où remontaient des vapeurs bleuâtres.


Adrien



father_kojak 20/03/2008 08:38

Quel attente, à quand la fin ?

J'ai quand même une remarque.
Comment diable fait-on pour les voir si distinctement ? S'ils sont bien dans un puit sans fond, il ne devrait pas y avoir de lumière... A moins qu'elle ne vienne d'en bas ?!!!

Adrien Nil 20/03/2008 18:47



C'est vrai que j'aurais dû faire 9 cases noires. Ca aurait été plus réaliste.


Adrien



Gopi 19/03/2008 22:08

Mais comment diable voulez-vous que je puisse dormir sans connaître la suite ! Si vous saviez comme il est rageant M. Nil, de devoir se contenir ! car si peut-être est-ce bien là le but de toute création romanesque, je ne puis me résoudre à attendre davantage.. La suite ! la suite !

Adrien Nil 20/03/2008 18:51



Mais comment allez-vous tenir deux mois sans dormir ? Ce n'est pas raisonnable.


Adrien



Criztina 19/03/2008 21:03

rha la la ! je trépigne de savoir la suite bon sang de bon soir !

Adrien Nil 20/03/2008 18:50



Ben oui c'est le principe même du feuilleton. Il faut attendre la suite


Adrien